Soirée(s)-débat(s) au cinéma le Select

Pour la troisième fois depuis le début d’année, notre groupe a organisé avec la participation active du Select, cinéma d’art et essai d’Antony, une soirée-débat autour d’un film soutenu par Amnesty. Après celle de Le Havre (d’Aki Kaurismäki) en janvier et celle d’Un jour ça ira (d’Edouard et Stan Zambeaux) en février, le 6 mars, la projection en avant-première de L’ordre des chosesa été suivie d’un débat en présence du réalisateur Andrea Segre et du coscénariste Marco Pettenello.

L’ordre des choses, film italien présenté à la Mostra de Venise en 2017, aborde le sujet de la responsabilité des européens – à travers le regard d’un haut commissaire italien – sur la situation dramatique vécue par les migrants retenus en Libye. Il s’agit à la fois d’un descriptif objectif du chaos libyen sur la “gestion” des migrants et leurs conditions de vie insupportables et d’une interrogation sur la responsabilité individuelle du fonctionnaire européen.

Toujours à l’affiche et soutenu par AI, Un Jour ça ira, programmé le 20 février a été suivi d’un débat avec les deux réalisateurs français Edouard Zambeaux et Stan Zambeaux. Ils ont réalisé ce documentaire au centre d’hébergement d’urgence l’Archipel à Paris qui accueille des adolescents et enfants avec leurs familles. À travers le portrait très poétique et poignant – sans pathos – de deux jeunes à la personnalité particulièrement attachante, c’est un état des lieux des préoccupations et des difficultés que rencontrent des populations sans domicile soutenues par des associations qui les suivent au quotidien. En se mettant en scène joyeusement, ces ados ballotés depuis leur naissance donnent une belle leçon de courage et de dignité.

Ces deux films sont toujours à l’affiche ; allez y sans tarder !

À suivre ces soirées-débats au Sélect que nous vous annonçons à l’avance. Accompagnées d’échanges enrichissants par un public intéressé et solidaire, elles ouvrent d’autres horizons.

Publicités